John and Gloria | Matelas Princesse

Matelas Princesse

Mon compte

John and Gloria

John and Gloria

Dans mon travail, créer un matelas personnalisé n’est pas seulement une question de taille ou de niveau de confort–c’est aussi parfois ajouter des caractéristiques et des options que l’on ne retrouve pas sur les matelas réguliers.

Le mois dernier, j’ai reçu un appel de John. John m’a confié au téléphone que lui-même et sa femme souffrent de S.P. et sont confinés en chaise roulante. Selon lui, les matelas disponibles en magasin ne sont pas adéquats, car ils n’offrent pas le support lombaire nécessaire à leurs besoins. John éprouvait des maux de dos et se demandait si un matelas personnalisé était la solution. Suite à cet entretien, nous avons reçu John et sa femme Gloria en rendez-vous la semaine même.

John et Gloria ont essayé quelques matelas dans la salle d’exposition. J’ai les ai vu sortir de leur chaise et s’installer sur les matelas à l’aide de leurs mains. Immédiatement, j’ai réalisé qu’un matelas personnalisé nécessiterait un renforcement des bordures afin de supporter le poids supplémentaire lorsqu’ils se hissent hors de leur chaise et sur le lit. Après leur avoir expliqué, ils étaient étonnés que je puisse personnaliser un matelas ainsi.

La hauteur du lit posait un autre problème. Un matelas et une base de lit ordinaires seraient trop hauts et difficiles à atteindre pour John et Gloria. Un matelas en hauteur signifiait qu’ils devraient faire un effort supplémentaire pour se hisser, alors qu’un matelas et une base de lit plus près du sol leur faciliteraient la tâche.

Finalement, il fallait s’attarder au problème des maux de dos de John. Me déplacer en chaise roulante ne fait pas parti de mon quotidien. Cependant, après quelques efforts de recherche, il m’est apparu clair que rester en position assise à 90 degrés à longueur de journée causait des problèmes de dos à John et Gloria. Ils avaient besoin d’un matelas muni d’un support supplémentaire dans la région lombaire, c’est-à-dire que le milieu du matelas devait offrir assez de résistance pour supporter et soutenir le bas du dos de John et Gloria. Ce type de soutient, ou pression négative, est un élément important qui manque à la plupart des matelas vendus en magasin. Afin que le matelas soit muni d’un tel support pour le bas du dos, la mousse doit avoir une densité élevée, ainsi qu’un facteur d’affaissement élevé. Déterminer la densité appropriée pour un client n’est pas tâche facile, et dépend du poids et de la structure corporelle du client. Dans le cas de John et Gloria, être en position assise à longueur de journée signifiait que le matelas devait supporter et soutenir un bas du dos courbé, et rééquilibrer la mémoire du muscle (la mémoire du muscle apparaît lorsque le corps occupe une certaine position pour de longues périodes, le muscle assimile ainsi cette position comme ‘normale’ même si elle ne l’est pas).

J’ai ainsi fabriqué le matelas pour John et Gloria, et je l’ai personnalisé en tenant compte de leurs besoins. John m’a contacté la semaine dernière afin de faire baisser la hauteur du lit de 1’’ supplémentaire. Nous lui avons fabriqué une base de lit plus mince, et l’avons échangé avec l’autre. Il m’a confié que ses douleurs aux dos avaient disparues et qu’entrer et sortir du lit n’avait jamais été aussi facile. C’est ce que je voulais entendre.